Affichage du lecteur audio
Les mains vides
Les mains vides Py & Verde (2018)

Parrainé par Avatar, le duo est accueilli pour 3 mois dans le cadre des résidences croisées entre Méduse et TANK (Marseille) avec la 66e session de la Commission permanente de coopération franco-québécoise.

Du 29 juin au 29 juillet 2018, Avatar présente « Les mains vides », une œuvre radiophonique de Py & Verde, en collaboration avec l'Œil de Poisson.

Vernissage le 29 juin, 18 h | L'Œil de Poisson (Québec)
Exposition du 29 juin au 29 juillet 2018, mercredi au dimanche, 12 h à 17 h | L'Œil de Poisson (Québec)

Le projet de Géraldine Py et Roberto Verde est né de l'envie de réunir autour d’une même table les artistes, écrivains, chorégraphes et cinéastes qui inspirent le duo et qui constituent leur famille de pensées. À défaut de pouvoir réaliser ce repas formidable, ils sont partis en pèlerinage à leurs rencontres à l’automne 2015, sillonnant à vélo les routes de France, de Suisse et d’Italie, constituant un périple de 2300 kilomètres sur une période d’un mois. À Avatar, le duo clôture le premier chapitre de ce projet, créant un hommage sous forme d’œuvre radiophonique. Les mains vides invite l’auditeur à explorer un bureau d’archives où les récits des rencontres attendues ou imprévues sont accompagnés d’enregistrements sonores d’une conférence d’Alessandro Baricco, de la lecture de son roman Novecento, de la mélodie des clochettes de vaches suisses, de sons d’une action pyrotechnique de l’artiste Roman Signer, d’extraits de films d’Ettore Scola, de la découverte d’harmoniques d’une roue de vélo, de sonorités de mécaniques grinçantes, de souffles cassés, d’une chanson italienne fredonnée dans une côte abrupte, d’ambiances de caffetteria à Turin, etc.

« Parfois, d’étranges coïncidences apparaissent. Parmi les plus intrigantes, il y a la similarité entre les œuvres, alors qu’elles sont le produit d’une variété d’organismes conscients vivants dans des situations et latitudes différentes, occasionnellement isolés de la société et détachés du flux d’informations qu’elle génère. Notre collaboration est issue d’une rencontre de ce type, deux individus se retrouvant par hasard au sein d’un même atelier d’une école d’art, qui par erreur échangent leur carnet de croquis et découvrent alors une copie de leurs idées.» - Py & Verde

« Géraldine Py et Roberto Verde élaborent des scénarios adaptatifs, qui acceptent l’imprévisibilité comme mode opératoire. Au travers de films, installations ou sculptures, les artistes explorent des phénomènes empiriques, s’attachant au monde animal comme au monde inerte des matériaux. Toutes ces aventures entropiques sont les jalons de la pensée d’un tout, plus grand que la somme de ses parties […] » - Sandra Adam-Couralet

À propos de Py & Verde
Géraldine Py (1986, Belfort, France) et Roberto Verde (1986, Jesi, Italie) se rencontrent à l’école des Beaux Arts de Marseille au sein de l'atelier d'Anita Molinero. Py & Verde commence à travailler en duo en 2008. Ils ont participé à plusieurs expositions personnelles et collectives en Europe, notamment dans les centres d'art la Friche Belle de Mai, Mains d’Oeuvres, le Fresnoy, la Villa Arson, le Quartier, en France, le PAV en Italie, Argos, Les Brasseurs, en Belgique, le Musée d'art contemporain de Ljubljana en Slovénie. Leurs performances et vidéos ont été programmées au festival Hors Pistes au Centre Georges Pompidou, au Palais de Tokyo dans le cadre de la Nuit Blanche Paris 2016, au FRAC Nord-Pas-de-Calais. En 2017, ils ont tourné un film avec Lafayette Anticipations et présenté une performance à L'entrepôt Lafayette dans le cadre de Pop up Truck#2. En 2018, ils finalisent un projet radiophonique à Avatar (Québec), initié en 2016 à Euphonia (France). Ils travaillent en parallèle sur Cabaret, deuxième édition qui sera présenté à Bruxelles l'automne prochain. Py & Verde vivent et travaillent à Bruxelles.

Remerciements à TANK, Lucien Bertolina (Euphonia), Michela Sacchetto, Anna Olszewska et Karen Detton (Le Quartier), Céline Chazalviel et Justin Sanchez (The other house), Avatar, Méduse, Caroline Salaün, Mélanie Bédard et l'Œil de poisson.

Photo : Exposition Les mains vides, Py & Verde © Marion Gotti - Avatar

Photo : Marion Gotti - Avatar
Photo : Marion Gotti - Avatar
Retour aux projets