Affichage du lecteur audio
Save the Waves
Save the Waves Jean-Pierre Aubé (2005)

Par un dispositif imposant, l’installation Save the Waves de Jean-Pierre Aubé rend audible les mouvements des champs électromagnétiques, habituellement imperceptibles.

Par un dispositif imposant, l’installation Save the Waves de Jean-Pierre Aubé rend audible les mouvements des champs électromagnétiques, habituellement imperceptibles.

 

Depuis l’été 2000, Aubé fabrique des récepteurs d’ondes à très basses fréquences. Comparables à des récepteurs radio, ils lui permettent d’enregistrer des fluctuations de la magnétosphère et d’entendre des sons émis par les phénomènes électromagnétiques comme les aurores boréales et les éclairs.

 

Antérieurement à Save the Waves, Jean-Pierre Aubé parcourt pour le projet VLF-Natural Radio différents territoires isolés : une île sur le Saint-Laurent, un lac en Laponie finlandaise et les rives du Loch Ness en Écosse. Ces expériences doivent être faites loin des milieux urbains puisque les signaux à très basses fréquences sont sensibles aux lignes de transmission électrique. Le projet Save the Wave, initialement présenté à Quartier Éphémère, propose d’inverser le processus de VLF-Natural Radio, afin de sonoriser et d’amplifier la pollution électromagnétique.

 

Invité par Avatar et présenté au Mois Multi 6 en 2005.

Retour aux projets