Affichage du lecteur audio
Qui ne dit mot consent
Qui ne dit mot consent James Partaik (2001)

L’espace acoustique de la Capilla de las animas de l’église et centre d’art contemporain Ex-Teresa à Mexico est intégré dans l’œuvre contextuelle Qui ne dit mot consent.

L’espace acoustique de la Capilla de las animas de l’église et centre d’art contemporain Ex-Teresa à Mexico est intégré dans l’œuvre contextuelle Qui ne dit mot consent. Le concept de base de ce projet est celui de la potentialité sous silence. Le spectateur joue avec cette potentialité, car il est la source sonore. Son déplacement autour du dispositif devient une intensité sonore; il déclenche un événement auditif et une réponse audiovisuelle. Dans des cuves de métal remplies d’un liquide noir, des haut-parleurs étanches produisent des ondes qui esquissent des figures cinétiques sur la surface du liquide. En circulant parmi les grands récipients, tout bruit d’une certaine intensité déclenche dans la cuve à proximité un petit bouillonnement sonore.

 

Le soir de l’ouverture, James Partaik présente la performance Ex-action. Il s’immerge totalement la tête dans une des cuves remplie à ras bord pendant de longues minutes. L’installation est réalisée à Vidéographe lors d’une résidence. Programmation Max par Simon Laroche.

Retour aux projets