Affichage du lecteur audio
La petite parallaxe
La petite parallaxe Louis Ouellet, Jocelyn Robert, Émile Morin, Doyon/Demers, Diane Landry, Roger Morin, Pierre Racine (1996)

L’installation télématique La petite parallaxe est un concept élaboré par Émile Morin et Jocelyn Robert. Elle a été mise en place par le laboratoire informatique d’Obscure avec la complicité d’Avatar.

La petite parallaxe est un système basé sur trois pôles : Le site de capture, La salle des nœuds et Le site du phare. À partir de données recueillies par Le site de capture en temps réel dans la forêt de Saint-Raymond de Portneuf, Avatar implante une matrice de transmission de ces données en plusieurs points.

À Québec, La salle des nœuds s’évertue à mettre en marche une machine traductrice. Cette mécanique complexe dénoue et renoue les vagues de données, extrapole des sons, des images et un vocabulaire de mouvements et d’électronique. Une fois traduites, les données produites par la matrice sont reçues par Le site du phare sous plusieurs formes.

Le site du phare est situé dans l’Andechsgalerie à Innsbruck. Ce système envoie des messages lumineux à différents moments et transmet à intervalles réguliers les pulsations reçues de la matrice. Ce phare agit aussi comme pont tendu pour transporter la forêt dans la machine, comme un saumon qui remonte la rivière.

Retour aux projets