Affichage du lecteur audio
La Macchina Ricordi analogique
La Macchina Ricordi analogique Pierre-André Arcand (1986)

Il s’agit d’un magnétocassette stéréo à trois têtes modifié afin de permettre l’accumulation et la réinjection des sons sur une boucle de 4,5 secondes ou plus, et ce, par couches successives.

Au départ, la bande est vierge. Les premiers sons s’inscrivent et sont ensuite amplifiés, répétés et réinjectés au moment de l’insertion de nouveaux signaux qui sont eux aussi répétés puis réinjectés, et ainsi de suite. Il en résulte un continuum sonore toujours changeant qui se construit sur place, niveau par niveau, et qui suppose délais et chevauchements. Le résultat est une masse sonore environnementale, une compression du temps présent. Manifestement, les règles de composition se formulent à travers le processus même. Ce système oblige donc à s’inscrire dans un processus de construction sonore en direct et permet d’ouvrir le circuit fermé de la boucle tout en multipliant ses effets.

Retour aux projets