Affichage du lecteur audio
Il y a en effet quelque chose
Il y a en effet quelque chose David Michaud, Diane Morin et James Partaik (2001)

L’œuvre collective Il y a en effet quelque chose a été présentée au centre d’essai en arts visuel 3e Impérial à Granby à l’occasion du forum Instants ruraux : l’art actuel comme atout de développement social.

L’œuvre collective Il y a en effet quelque chose a été présentée au centre d’essai en arts visuel 3e Impérial à Granby à l’occasion du forum Instants ruraux : l’art actuel comme atout de développement social. Le forum proposait une réflexion sur la dissémination de l’art actuel afin d’interroger l’espace immédiat de la néoruralité. La discussion a été animée par 11 communicateurs et artistes venant de huit régions du Québec, dont les sociologues Bruno Jean et Guy Sioui Durand et le maire d’Amos, André Brunet.

En coproduction avec Avatar, James Partaik, David Michaud et Diane Morin élaborent l’installation sonore Il y a en effet quelque chose. L’œuvre a comme prémices une journée au cœur du triangle noir du verglas, à Granby, et une lutte contre l’expropriation par Hydro-Québec.

Retour aux projets