Affichage du lecteur audio
Double site : la danse des exceptions
Double site : la danse des exceptions Collectif (1998)

Avatar s’associe au Goethe Institut de Lisbonne pour explorer la notion de temps réel à travers Internet.

Pour l’occasion, Avatar se munit d’appareillages multiples et présente une scénographie, un essai de danse à prothèses internautes. Sons, images et mouvements se numérisent et suivent un trajet grâce à des lignes téléphoniques.

À Québec, Avatar présente le tout sous la forme d’un laboratoire où les tests et les branchements font partie intégrante de l’événement. À Lisbonne, le public est invité à regarder un violoniste et une danseuse qui évoluent sur une scène. Les artistes réagissent à la scénographie proposée à Québec. Le mélange des deux initiatives revient en salle pour ensuite être présenté sur Internet.

Comment se comprend-on? Qui établit les protocoles d’interaction? Est-ce qu’une présence simultanée inspire une mise en commun? Est-ce que la notion de distance peut encore se décoder en termes de longueur? Autour de ces questions, Avatar trace des paramètres, des nuances, des balises et des exceptions. 

Retour aux projets